Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
21 décembre 2012 5 21 /12 /décembre /2012 07:18

Le 31 décembre 2012, la fermeture, annoncée depuis quelques semaines, du service administratif chargé de l’émission des cartes grises, au sein de la Sous-préfecture d’Ancenis, deviendra effective. Cette perspective a fait réagir non seulement les professionnels du secteur de l’automobile du pays d’Ancenis, auxquels nous avons fait part de notre soutien, mais aussi quelques élus dont le maire d’Ancenis, Jean-Michel Tobie. Nous nous associons à leur démarche visant à dénoncer le choix politique, véritablement absurde, de réduire le potentiel de la sous-préfecture.

 

Ce nouveau repli des services publics sur les pôles urbains d’importance témoigne, une fois encore, de la dégradation de la politique de décentralisation. Au nom d’une budgétisation de plus en plus restrictive, des choix technocratiques sont faits en dépit du bon sens. Au fur et à mesure des années, on constate un véritable désengagement de la notion de service fluide et efficace, tant auprès des entreprises que des citoyens.

Incontestablement, cela est devenu insupportable.

 

Pascal LE PAUTREMAT

Délégué DLR pour la 6èmeCirconscription de Loire-Atlantique

Partager cet article
Repost0
19 décembre 2012 3 19 /12 /décembre /2012 13:48

"les Socialistes n'aiment pas les riches, mais ils aiment beaucoup l'argent du peuple".


M. le Président de la région Pays de la Loire, Jacques AUXIETTE, pour sauver son projet aéroportuaire lance sa « stratégie de lobbying », les budgets pouvant aller jusqu'à 190 000 euros. Mais bien sûr c'est le bon Peuple qui va payer !!

 

Lancement officiel de l'opération hier 18 Décembre où M. Auxiette dit être sûr du soutien sans faille du « Bon Peuple », grâce aux victoires acquises lors des élections locales ; parlons -en :

  • Cantonales 2011 , taux d'abstention de plus de 55% ;

  • Régionales 2010 , taux d'abstention de 48,22%, blancs et nuls, 5,76%.

Soutien des forces économiques ?? Toutes ne disent pas "oui , oui" à M. Auxiette, la Vendée ouvre le bal avec l'intervention du géant de l'agroalimentaire, FLEURY MICHON, qui par la voix de ses plus grands représentants, n'hésite pas à dire que « c'est un projet d'un autre âge », et qu'il vaudrait mieux « investir dans des équipements routiers et ferroviaires », etc...

 

DLR 44 ne dit pas autre chose...



Dominique Potier

Secrétaire départemental de Debout La République Loire-Atlantique

Partager cet article
Repost0
10 décembre 2012 1 10 /12 /décembre /2012 13:04

DSCF7040

 

Notre débat se tenait à l'aéroport de Nantes-Atlantique, point central et symbolique du projet d'aéroport Notre Dame des Landes.

 

DSCF7050

 

De gauche à droite lors du débat : Jean-Claude LHOMMEAU, Délégué DLR de la 1ère circonscription, Dominique POTIER, Secrétaire départemental DLR 44, Jean-Pierre ENJALBERT, Porte-Parole de DLR et Délégué National à la transition environnmentale, maire et conseiller général de Saint-Prix (Val d'Oise), Bruno POTIER, Délégué National DLR aux fédérations Ouest, Julien DURAND, Porte-Parole de l'ACIPA et agriculteur à Notre Dame des Landes, principale association contre l'aéroport NDDL.

20121208 104959

 

De gauche à droite : Bruno POTERIE, trésorier de NEXUS et habitant d'ANGERS, Bernard FOURAGE, Directeur des Etudes de NEXUS, Annie LE GAL LA SALLE, Vice-présidente de NEXUS, Maryse CHRETIEN, Présidente de NEXUS,

 

DSCF7052

DSCF7053

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Fait rarissime, DLR a réussi à mettre au tour de la table :


l'ACIPRAN favorable à NDDL ;

l'ACIPA, association historique de citoyens contre NDDL représenté par leur Porte-Parole, Julien Durand, agriculteur et opposant historique ;

La Confédération Paysanne ;

Dominique GOLLE, un pilote de ligne ayant navigué à l'international et ayant uilisé très fréquemment l'aéroport Nantes-Atlantique ;

L'association NEXUS proposant l'intermodalité Rail/Air/Route permettant de se passer de NDDL ;

 

Vous pouvez retrouvez en cliquant içi le communiqué de DLR suite à ce debat.

 

 

Photos : Bruno POTERIE et Thérèse BON

Partager cet article
Repost0
9 décembre 2012 7 09 /12 /décembre /2012 10:41

Logo DLR

 

Suite à l'audition de l'association NEXUS favorable à une absorption de l'accroissement des trafics par une Intermodalité Rail / Air / Route permettant de se passer de l'aéroport de Notre Dame des Landesetde l’association ACIPRAN favorable à l'aéroport de Notre Dame des Landes,

 

DLR par la voix de Jean-Pierre ENJALBERT, Porte-Parole National de Debout La République, Délégué National à la Transition Environnementale, maire et conseiller général de Saint-Prix (Val d'Oise) propose un plan de sortie de crise.


Au regard de l’accroissement du trafic dans l’Ouest et après avoir écouté et entendu tous les acteurs du dossier Notre Dame des Landes, voici nos propositions :

 

Tout d'abord, nous demandons une remise à plat du dossier, considérant que le débat public date d'une dizaine d'annéesalors même que le contexte économique, écologique et social a fortement évolué, ce qu'aurait dû faire un gouvernement responsable et impartial, car il existe à ce jour trop d'incohérences économiques et écologiques sur ce projet d'aéroport :

 

  • concernant le financement, son coût et le type de contrat entre l’État et les futurs exploitants;

  • concernant les chiffres de la rentabilité ;

  • concernant le chiffrage du trafic futur ;

  • concernant la non prise en compte du développement du transport ferroviaire ;

  • concernant les infrastructures desservant ce nouvel aéroport ;

  • concernant l'orientation des pistes de ce nouvel aéroport ;

  • concernant l'aspect écologique : préservation des terres agricoles (2000 hectares) et d'espaces naturels de qualité ;

  • concernant la préservation des zones humides et la biodiversité ;

 

Parallèlement, Debout La République propose une alternative à ce projet d'aéroport à Notre Dame des Landes tout en prenant en compte les besoins des forces économiques, des usagers des transports Rail / Air / Route :

 

En 1erlieu, nous proposons une optimisation de Nantes Atlantique :

 

  • Une optimisation du site de Nantes Atlantique permettant une évolution du trafic aérien à l'exemple de d'autres aéroports (aéroport international de Genève) pour une surface comparable et avec une seule piste. 

  • La mise à l'étude d'alternatives pour des procédures d'approches mettant fin au survol de Nantes.

  • Une desserte ferroviaire régionale de Nantes Atlantique par le rétablissement dans son tracé initial de la ligne Nantes St Gilles Croix de Vie/Pornic. Cette ligne pouvant assurer une correspondance facile à Nantes avec les 4 lignes de Tramways. Cette ligne étant aussi connectée avec l’ensemble du réseau ferroviaire national et les 5 branches existantes à Nantes.

En 2èmelieu : Compte tenu de notre position générale qui consiste à favoriser le transport ferroviaire, dès lors que c'est possible, afin de faire face aux accroissements du transport de toutes natures,nous préconisons le prolongement de la LGV depuis Sablé sur Sarthe jusqu’à Nantes. Ce projet permettra entre autres :

 

  • Une desserte de l’aéroport d’Angers Marcé, alors une structure très compétitive avec une zone de chalandise plus importante que NDDL ou Nantes Atlantique.

  • Le désenclavement du Choletais et de la Vendée ; (La Roche à 105mn de Paris au lieu de 180).

  • Des reports importants de trafic routier et aériens vers le rail.

  • Nantes à 90 min de Paris et d’Orly et à 36mn d’Angers-Marcé.

 

DLR estime donc queces 2 phasessont essentielles et indispensablespour permettre de reconsidérer l'opportunité de l'aéroport de Notre Dame des Landes.

Partager cet article
Repost0
4 décembre 2012 2 04 /12 /décembre /2012 16:44

Logo-DLR.jpg

 

 

Communiqué de Presse de Debout la République (DLR)

 

Notre Dame des Landes : DLR s’engage pour une sortie par le haut du conflit

 

Debout la République (DLR) est pleinement engagé dans le débat sur le projet de l’aéroport de Notre Dame des Landes. Notre mouvement a toujours adopté une démarche ouverte et constructive.

DLR a bien écouté les arguments des opposants à l'aéroport Notre Dame des Landes. Dans un souci d'écoute de tous les avis, DLR invite maintenant au dialogue les proposants que sont :

  • l'association ACIPRAN favorable à Notre Dame des Landes 
  •  l'association NEXUS favorable à une absorption de l'accroissement des trafics par une Intermodalité Rail / Air / Route permettant de se passer de l'aéroport de Notre Dame des Landes

 

 

Cette conférence de presse et cette rencontre auront lieu en présence de Jean-Pierre ENJALBERT, Porte-Parole National de Debout La République, Délégué National à la Transition Environnementale, maire et conseiller général de Saint-Prix (Val d'Oise).

 

Samedi 8 décembre à l'Aéroport de Nantes -Atlantique


La presse est invitée à participer à l'audition, celle-ci sera suivie d'une conférence de presse où Debout La République présentera avec les associations des propositions nouvelles et novatrices, telles que la prise en compte de l'intermodalité, le travail en complémentarité des aéroports notamment Paris, etc , afin que chacun puisse sortir la tête haute de ce conflit.


 

Nicolas Dupont-Aignan
Député de l'Essonne
Président de Debout la République

Dominique Potier
Secrétaire départemental DLR de Loire Atlantique


Contact presse :
Bruno POTIER
06 65 70 74 71

Partager cet article
Repost0
29 novembre 2012 4 29 /11 /novembre /2012 09:52

Chère amie, cher compagnon,



Afin de cloturer cette année faste pour Nicolas Dupont-Aignan et notre mouvement Debout La République dans la convivialité, nous vous invitons au repas républicain organisé par DLR loire-Atlantique.


Jean-Pierre ENJALBERT, Porte-Parole National de DLR, Délégué National à la transition environnementale, maire et conseiller général de Saint-Prix (Val d'Oise) nous fera l'honneur d'être notre invité à ce repas républicain.

 

Nous vous donnons rendez-vous le vendredi 07 décembre 2012 à 20H00au restaurant "le Bistrot du 7" - 7 rue Voltaire - 44000 NANTES. Il est situé face au Musée d'Histoire Naturelle.

 

Pour des questions d'organisation, merci de confirmer impérativement votre participation à l'adresse suivante : nonoscorp@hotmail.fr

 

Voilà ce qui nous sera proposé comme repas :


- En entrée : terrine de porc ou saumon mariné

- Ensuite : une paella (poulet et fruits de mer)

- Et en dessert : fondant au chocolat ou salade de kiwis ananas au kirsch.

 

Cette formule comprenant 3 plats est à 17€ et permet d’avoir un choix pour les entrées et les desserts. Il pourra y être ajouter 2 verres de vin et 1 café pour la somme de 23€.

 

Fidèlement

 

Le Bureau Départemental DLR Loire-Atlantique

Partager cet article
Repost0
25 novembre 2012 7 25 /11 /novembre /2012 18:47

Voilà le triptyque qui peut résumer la politique socialiste depuis l’élection présidentielle de François Hollande comme, d’ailleurs, de l’ensemble de la politique française au regard de l’UMP engluée dans une pitoyable « guerre des Chefs »

Taxes et impôts en hausse, pour nous faire croire que l’on pourra à court terme absorber une dette accumulée depuis près de 40 ans, sur fond d’attachement aveugle à une politique d’austérité dont les effets, en histoire économique, se sont toujours révélés contre-productifs.

 

Fiascos qui, sur le plan local, se traduisent aussi par la gestion désastreuse du dossier d’aéroport à Notre-Dame-des-Landes. De la part des représentants du PS, on a pu entendre et lire bien des mensonges : le président du Conseil général de Loire-Atlantique, Philippe Grosvalet, osant affirmer à plusieurs reprises qu’il n’y avait plus aucun recours contre le projet ; or il y en a toujours deux en cours de traitement et qui pourraient bien déboucher sur une étude de la question par le Conseil de l’Europe ; le Premier ministre, Jean-Marc Ayrault, jurant que ses représentants avaient toujours participé aux débats publics à propos du projet, notamment lors des élections législatives. Ayant pris part à tous les débats avec d’autres représentants des partis politiques de la 6ème circonscription, je n’y ai vu aucun représentant de l’UMP – parti qui soutient lui aussi le projet d’Ayraultport – ou du PS sauf, à vrai dire, une fois : deux membres du conseil général, un peu perdus, n’ayant avancé aucun argument pour expliquer ou défendre le projet soutenu par leur parti…

 

Et aujourd’hui, plutôt que d’opter pour la retenue et le tact, l’intelligence du dialogue et la remise à plat d’un projet à NDDL totalement en inadéquation avec la réalité économique et sociale, présente et à venir, Jean-Marc Ayrault durcit le ton, en focalisant sur le site depuis des jours, près de 500 membres des forces de l’ordre rompus à l’exercice de la coercition. Evidemment, ceux-ci sont confrontés à des partisans de la ligne dure, mais aussi à des dizaines de milliers de citoyens plus inscrits dans la tradition du dialogue qui dénoncent les violences policières, constatées, subies et dénoncées.

Obstiné autant que figé, Jean-Marc Ayrault a demandé à trois de ses ministres, de confirmer, samedi 24 novembre, la « nécessité » de maintenir le projet de nouvel aéroport : les ministres du Transport Frédéric Cuvillier, de l'Agriculture Stéphane Le Foll et de l'Ecologie Delphine Batho. Cette dernière, connue comme spécialiste des questions de Sécurité et certainement pas d’écologie, n’a sans doute pas à l’esprit l’importance aujourd’hui, depuis le projet initial remontant aux années 1960, des zones humides en France comme en Europe, ni le risque de voir disparaître près de 2 000 hectares de terres agricoles…

Et c’est à des fins de communication de façade, que le Premier ministre décidait samedi en fin de soirée de créer une commission – une de plus dans la logique des régimes technocratiques – pour soit disant entendre les représentants des mouvements d’opposants… Comme si leurs arguments, leurs projets constructifs visant notamment à dynamiser l’aéroport de Nantes Atlantique n’étaient pas encore connus et fiables.

Une fois de plus, on ne peut que déplorer la vision centralisée à outrance, dans la pure tradition jacobine, depuis la capitale, d’une politique qui s’applique à contre-courant des réalités du terrain et des attentes des citoyens…

 

Mensonges et tromperies à répétition, maitre-mots d’une politique confisquée depuis le milieu des années 1970 par une certaine Droite comme par une certaine Gauche et qui finit de les décrédibiliser.

 

Indignons-nous, oui, mais, surtout, à présent, agissons et contre-attaquons.

 

 

Pascal LE PAUTREMAT

Délégué DLR pour la 6ème Circonscription de Loire-Atlantique

Partager cet article
Repost0
22 novembre 2012 4 22 /11 /novembre /2012 19:38

Article-OF-DLR-44-du-22-11-2012-copie-1.jpg

 

Article Ouest France du 22/11/2012

Partager cet article
Repost0
14 novembre 2012 3 14 /11 /novembre /2012 12:59

Debout La République Loire-Atlantique, récemment, avait signalé que ce genre de dérapage pouvait se réaliser.

 

Nous y sommes malheureusement... et nous condamnons.

 

Évidemment toutes nos pensées se tournent vers cet agent de sécurité, victime totalement étrangère au problème du projet de l'aéroport de Notre Dame des Landes.

 

Maintenant, DLR 44 attend les résultats de l'enquête : d'où vient cette agression ?

 

Actuellement, toutes les suppositions sont possibles...

 

Aussi, nous demandons d'urgence que tous les protagonistes liés autour du projet de l'aéroport de Notre Dame des Landes reprennent un dialogue qui n'a jamais véritablement existé.

 

DLR 44 y est prêt.

 

Dominique Potier

Secrétaire départemental de Debout La République Loire-Atlantique

Partager cet article
Repost0
8 novembre 2012 4 08 /11 /novembre /2012 15:17

 

Entre indifférence et impopularité…Tel est le sentiment des citoyens français comme des habitants de Loire-Atlantique vis-à-vis du projet d’aéroport de Notre-Dame-des-Landes. Entre indifférence et impopularité… Telle est l’image que semble refléter le Premier ministre Jean-Marc Ayrault, au regard de sa politique générale ; Jean-Marc Ayrault dont on connaît l’attachement viscéral audit projet d’aéroport dont il fait désormais une affaire personnelle, avec le consentement, parfois mitigé, des élus socialistes de Loire-Atlantique. Mais, avec un sens profond de la démocratie, il s’agit de ne voir qu’une seule tête parmi les élus socialistes, avec un président du Conseil général, Philippe Grosvalet,qui fait taire les dissensions internes et qui, par les méthodes pratiquées, n’aura favorisé aucun débat public lors des dernières élections législatives autour de l’opportunité de l’aéroport ; opportunité qui est loin d’être confirmée aujourd’hui et dont les répercussions environnementales – et financières ! – vont être catastrophiques… Mais cela n’est évidemment pas le souci de la multinationale Vinci dont la suffisance n’est que le reflet d’une mentalité affairiste qui se plaît à déshumaniser le monde économique, à le rendre profondément malsain, voire même nauséabond, quitte à désacraliser encore plus les qualités de vie locale et en particulier une vie agricole qui, aujourd’hui encore, fait de la Loire-Atlantique l’un des dix premiers départements agricoles du pays.

Malgré les contre-expertises, faites dans la plus grande neutralité, les voix politiques de l’opposition sont bien rares pour dénoncer la réalité d’un projet qui est une véritable gabegie…

 

Pascal LE PAUTREMAT

Délégué de Debout La République pour la 6èmecirconscription de Loire-Atlantique.

Partager cet article
Repost0

"Les voleurs de la République" : livre événement de Nicolas Dupont-Aignan

livreevenement-520x208.png

Récupérer 20 milliards d'euros par an sur la fraude fiscale et baisser l'impôt de tous, c'est possible !

Rechercher

Adhésion

 

http://www.debout-la-republique.fr/sites/default/files/adhere.jpg

 

Archives